2 Commentaires et témoignages

Commentaires et témoignages

Avec « Jean-Jacques Dessalines : Paroles d’outre-tombe, Me. Jean Sénat Fleury fait une entrée remarquable dans la galerie des écrivains haïtiens qui placent Dessalines au centre de leurs frissons patriotiques. Au prix d’un travail de recherches visiblement intenses, l’auteur saisit Dessalines et Haïti dans un tableau panoramique grandiose unique, riche, et divers. À travers cette œuvre littéraire osée et d’une pédagogie proposée, il propose ici en réalité une véritable histoire d’Haïti à recomposer.

Son approche historiographique nous paraît très ambitieuse et  audacieuse puisque d’outre-tombe. Ambitieux, l’auteur, ce juge a glané à travers une documentation abondante et très variée pour mener à bien son instruction. Y aura-t-il procès alors ? Me. Jean Sénat Fleury s’est montré désireux de capter et de présenter Haïti dans toute sa complexité, sans écarter ses richesses, son passé glorieux, sa résilience, et même ses aspirations à un brillant avenir. Voilà pourquoi, dans ce livre, le message dans la bouche de l’empereur interpellé nous présente le fait historique haïtien à travers un prisme ; politique, histoire, géographie, peinture, musique, littérature, religion. Le vaudou, les relations diplomatiques, le sport, la danse, les finances, l’économie, et surtout je ne sais rien renier, tous sont convoqués.

Cela va sans dire que Fleury conçoit le récit historique non comme un lieu de présentation exclusive de batailles ou de grands hommes tels des monuments figés, mais comme un tout dynamique. Audacieux au standard convoité de ses pères, Fleury s’est évertué à réconcilier fiction et faits historiques sans jamais mettre le lecteur dans l’embarras de ne pas pouvoir distinguer le vrai du faux, l’imaginaire du réel. Car, par la fiction, Fleury pratique tout simplement de la prosopopée intelligente. Loin de l’oraison ou du deuil, il fait intervenir l’empereur, de la Salle des Initiés, qui raconte ou dit l’histoire factuelle, authentique et vérifiable d’Haïti, de l’époque coloniale à nos jours. Le drame y est malgré lui ; à qui ressemble l’empereur ? En fait, par le jeu de la fiction, c’est, en quelque sorte, l’auteur qui se cache derrière le Grand Initié et qui dicte à la nation haïtienne comment se libérer tout en la motivant à suivre des recommandations rédemptrices.

En termes clairs, Me. Jean Sénat Fleury se sert-il ou fournit-il dans l’ouvrage d’abondants matériaux historiques ? Certains seraient-ils tant ignorés ? Je crois néanmoins qu’ils nous aideront à mieux saisir Haïti, à mieux comprendre ce Père libérateur redéfini qui éloquemment est aussi le Fondateur de notre État. Fleury y parvient à mon avis, en jetant au rebut : mythes, perceptions, croyances et discours d’aliénés ou aliénant qui nous ont jusque-là fait négliger ou même ignorer la dimension humaniste de Jean Jacques Dessalines. Aussi, les véritables atouts spirituels, culturels et matériels dans cette filiation qu’il a créée ont été dilués. Ensuite, l’auteur contribue dans son effervescence à un effort colossal qui consiste à nous reconnecter à l’Afrique, l’alma mater, si souvent négligée, oubliée et parfois même rejetée par beaucoup d’Haïtiens. Or, nous fait-il remarquer que c’est Dessalines et de tels atouts combattus chez nous qui sont, dans l’essence, capables de reconsolider notre liberté et notre indépendance, et de nous protéger des assauts liberticides exogènes ou endogènes.

En définitive, “Jean-Jacques Dessalines : Paroles d’outre-tombe” est une œuvre à visée encyclopédique, un ouvrage de référence, et de rupture idéologique, intellectuelle, spirituelle, religieuse et culturelle. C’est surtout un élixir historique, ce sérum destiné à réveiller, à décupler, à mettre sur le tremplin les énergies endormies de la nation haïtienne. Or, cette nation soupire après de tels ferments et un bien bon levain, désireuse de se relancer sur le chemin de sa vocation historique de briseuse de jougs esclavagistes, colonialistes, impérialistes, de domination étrangère, d’exploitation éhontée des masses populaires, et aussi de forgeuse de justice économique et sociale. D’humanité. En effet, Fleury cherche aussi à travers cet ouvrage, à contribuer à la revitalisation morale et patriotique, en nous indiquant le chemin de ce choix conscient et obligatoire à faire. Ce choix réside dans le recentrage de notre cadre référentiel individuel et collectif autour de la base de soutènement spirituel et matériel de la nation haïtienne : le leader Jean-Jacques Dessalines, Le Grand.

À cet égard, il est impératif de signaler qu’avec “Jean-Jacques Dessalines : Paroles d’outre-tombe” c’est déjà plus de trois livres majeurs qui ont paru sur Jean-Jacques Dessalines en moins de quinze ans, en ce 21e siècle. Parallèlement, c’est toute une floraison d’idées et d’activités politiques, artistiques et culturelles, économiques et autres qui se focalisent de nos jours sur le spectre de Dessalines. Sur la base de tels indicateurs, je prends la liberté de dire que le XXIe siècle haïtien est et sera dessalinien. L’ouvrage “Jean-Jacques Dessalines : Paroles d’outre-tombe” de Me. Fleury me pousse à une autre conjecture, plus osée, plus prometteuse et plus grandiose encore et je précise, l’heure de la Renaissance dessalinienne est en cours. La Renaissance d’Haïti, tout comme celle de l’Afrique, s’annonce ; c’est pour bientôt ! L’empereur a parlé juste à travers Jean Sénat Fleury : « Le génie d’Haïti nous entraîne vers les sommets de l’humanité. Laissons-nous tout simplement guider par lui ».

Luc Rémy, Professeur, Écrivain


note: les interventions doivent être en rouge afin de repérer les ajouts ou retraits